Elle ne parvient pas à dessiner son trait d’eye-liner de façon symétrique

C’est une nouvelle édifiante que nous apprend aujourd’hui Cindy, vingt-et-un ans, étudiante en BTS communication empreinte et digitale à Marne-la-Vallée. Tous les matins depuis maintenant cinq ans, depuis l’âge où elle a commencé à se maquiller, comme ses copines le faisaient, elle ne parvient jamais à tracer ce fichu trait d’eye-liner comme il se doit.

Pourtant, elle tente beaucoup de techniques : celle du buvard, celle du coton-tige, même celle du tampon soufflée par son oncle Bernard, mais rien n’y fait. Il ne se passe pas un jour sans que son trait droit parte quelques millimètres plus haut, plus bas, ou plus loin que son trait gauche.

Cindy est désemparée, mais elle avoue malgré tout à Yvette commencer à relativiser son problème. Au moins, nous dit-elle, la non symétrie de mon regard ne me rend pas aussi carrée que mes lunettes.

Advertisements
%d bloggers like this: