François Fillon promet d’instaurer un jour de commémoration pour la gauche disparue

C’est un jour à marquer d’une pierre blanche, comme on dit vulgairement. François Fillon, le nouveau pourfendeur des libertés fondamentales et individuelles, fraichement élu à 70% par des inconnus, vient de réaliser un acte de bravoure extrême. 

Conscient de la lente et douloureuse disparition de ce que les sciences politiques ont longtemps nommé « la gauche », François Fillon vient d’annoncer, non sans quelque amertume, et en admettant la valeur de l’adversaire perdu, qu’un jour férié supplémentaire serait intégré au calendrier français. Il s’agit d’un jour de commémoration pour la gauche disparue.

En effet, la dite gauche ne s’est plus montré depuis bientôt cinq ans, et alors que les élections présidentielles approchent, le doute n’est plus permis : il ne reste aujourd’hui que des ruines de vieille droite, et Fillon est bien décidé à célébrer les funérailles de la France libre. Ne reste plus qu’à recréer un parti devant et un parti derrière, histoire de ne pas trop perdre le nord avec toutes ces directions politiques.

Advertisements
%d bloggers like this: